Des militant-e-s qui agissent

Nous sommes ravis du succès de la campagne Votez pour les services de garde en 2015. Grâce à elle, les services de garde ont été un enjeu électoral et sont demeurés vifs à l’esprit des électrices et des électeurs. Cela n’aurait pas été possible, n’eût été les milliers de Canadiennes et de Canadiens qui ont appuyé la campagne et participé à nos diverses activités militantes.

Les vidéos, les photos et les commentaires qui suivent présentent des militant-e-s demandant au prochain gouvernement fédéral de fournir du financement, de prendre l’initiative et de travailler en collaboration avec les provinces, les territoires et les communautés autochtones pour faire des services de garde abordables une réalité pour toutes les familles.

Why Vote Child Care?

Semaines d’action

Spring into Action for Child Care – 10 au 17 mai 

Les communautés du pays passent à l’action : plus de 35 événements ont eu lieu pour souligner le lancement de la campagne « Votez pour les services de garde 2015 ».

Nous avons profité du « Printemps des services de garde », une semaine d’action pancanadienne organisée dans le cadre de cette campagne, pour rallier des appuis à notre vision d’un réseau de services de garde de qualité et abordables et pour faire des services de garde un enjeu électoral prépondérant partout au pays.

Nous invitions les groupes provinciaux, territoriaux, autochtones et locaux à unir leurs efforts afin de sensibiliser la population à cet enjeu en effectuant du porte-à-porte et en organisant des assemblées publiques, des manifestations, des brigades de poussettes et des pique-niques printaniers, entre autres. Cette semaine d’action a permis aux provinces où une campagne était déjà en cours (la Colombie-Britannique, par exemple, avec sa campagne 10 $ par jour de profiter de l’occasion pour faire pression sur le gouvernement fédéral.

Semaine d’action autour du thème « Jasons services de garde »
12 au 20 septembre 2015

This slideshow requires JavaScript.

Pour le pdf cliquez ici.

Nous avons lancé la semaine d’action autour du thème « Jasons services de garde » par une journée des grands-parents, le 13 septembre.

Plus de vingt activités se sont déroulées au pays : des gens sont allés frapper aux portes, ils ont fait du démarchage dans les rues, ils ont tenu des kiosques dans les marchés de fermiers et ils ont organisé des forums communautaires et toutes sortes d’activités publiques dans chacune des provinces.

Et bien sûr, nous avons « occupé » les réseaux sociaux grâce à notre tempête Twitter et à la propagation pour une deuxième fois de notre mot-clé #VotezServicesGarde2015. Des centaines de messages textes sur la garde d’enfants ont été diffusés durant notre séance de clavardage en direct sur Twitter dans le cadre du « Débat planétaire ».

l’engagement à voter pour les services de garde

Les activités de la semaine Les services de garde, on en parle seront axées sur l’engagement à voter pour les services de garde.

CCAAC_pledgecard_webFRp1

Dans le cadre nos conversations dans nos circonscriptions locales et de nos discussions avec les candidates et candidats en lisse, notre objectif au cours de cette semaine est de demander aux gens de signer l’engagement à voter pour les services de garde.

Voici quelques-unes des raisons données par des Canadiennes et Canadiens qui ont déjà pris cet engagement :

Je m’engage à voter pour les services de garde en 2015 parce que je veux vivre dans un pays qui respecte ses promesses à l’égard des droits des enfants et des femmes et qui soutient l’égalité et la justice sociale. Shani Halfon – Toronto en Ontario

Je suis un parent et je travaille en garderie. Je vois les bienfaits et les besoins dans ma garderie et ma collectivité. La garderie ne devrait pas être chère au point que les familles ne peuvent pas se la payer. Dina Tellum – Antigonish en Nouvelle-Écosse

Les services de garde de qualité sont essentiels pour assurer le développement des enfants et de la société. Ils sont dans l’intérêt supérieur de tous, que l’on ait ou non des enfants. Investir dans les jeunes et offrir un moyen de concilier travail et famille est une façon de bâtir des collectivités en santé. Cela accroîtra l’égalité entre les hommes et les femmes et créera une société plus productive et plus attentive aux besoins des familles. Ce n’est pas simplement un luxe, c’est vital pour le Canada. Niklas Michael – Vancouver en Colombie-Britannique