Ajoutez votre histoire ou votre expérience

This slideshow requires JavaScript.

Seulement 20 pour cent des jeunes enfants ont accès à une place dans un service de garde réglementé au Canada et, dans bien des régions, les frais de garde sont la deuxième dépense la plus élevée du budget d’une jeune famille. De nombreuses familles se débattent pour organiser tant bien que mal leurs services de garde.

Pendant ce temps, les éducatrices et éducateurs à la petite enfance, dont le travail devrait être valorisé et payé décemment, gagnent en moyenne la moitié environ de ce que gagnent d’autres travailleurs détenteurs d’un diplôme collégial.

Tout le monde a une histoire à raconter ou une expérience à relater liée à la garde d’enfants que l’on soit parent, grand-parent ou éducatrice à la petite enfance, ou encore économiste, professionnelle de la santé, travailleur social ou enseignante au collégial.

Ajoutez votre histoire ou votre expérience

Remplissez le formulaire électronique ci-après et ajoutez votre voix à celle de millions d’autres Canadiens et Canadiennes qui affirment que l’accès à des services de garde de qualité est un droit pour tous les enfants au Canada.

Read the Stories

Lisez les histoires ici.

« Je suis convaincue que si je n’avais pas eu accès à une garderie, je n’aurais pas pu retourner aux études et je ne travaillerais pas à temps plein aujourd’hui… » Parent

« En tant qu’éducatrice sur le point d’obtenir mon diplôme, voici ce que je crois:
Les éducatrices et éducateurs à la petite enfance ont droit à un salaire et à des avantages sociaux justes et égaux. Les enfants ont droit à des milieux de garde réconfortants et sécuritaires. Les parents ont droit à des services de garde abordables et de bonne qualité ». Éducatrice

« Il est temps que les gouvernements tiennent leurs promesses et investissent substantiellement dans un système public de services éducatifs et de garde à l’enfance ». Militante