Proposition budgétaire 2018 de l’ACPSGE

L’ACPSGE fait valoir le bien-fondé pour le gouvernement fédéral d’accroître ses dépenses en matière de services de garde à l’enfance

L’Association canadienne pour la promotion des services de garde l’enfance (ACPSGE) a soumis une proposition au Comité permanent des finances, qui a lancé les consultations prébudgétaires en vue du budget fédéral de 2018.

Le Comité a demandé aux organismes et aux particuliers de se pencher sur deux questions précises :

  • Quelles mesures fédérales aideraient les Canadiens à être plus productifs?
  • Quelles mesures fédérales aideraient les entreprises canadiennes à être plus productives et compétitives?

La réponse de l’ACPSGE aux deux questions est (1) une augmentation substantielle des fonds fédéraux déjà alloués à la garde d’enfants et (2) une politique-cadre élargie, plus détaillée et fondée sur des données empiriques dans le but d’assurer d’ici les dix prochaines années le plein accès à des services de garde à l’enfance de qualité et inclusifs pour toutes les familles et tous les enfants partout au pays.

L’affirmation de longue date de l’ACPSGE à propos des liens étroits entre la productivité, le taux d’activité des femmes et l’accessibilité des services de garde a été validée dans un nouveau rapport publié par le Fonds monétaire international : Women are key for future growth: Evidence from Canada (anglaise). Selon les auteurs de l’étude, une augmentation du taux d’activité des femmes aurait une incidence considérable sur la productivité, mais ils concluent que les frais de garde élevés à l’extérieur du Québec ont pour effet de nuire à la participation des femmes au marché du travail.

Les chercheurs du FMI confirment les constats de nombreuses études : les services de garde jouent un rôle essentiel en ce qu’ils permettent de mettre entièrement à profit le potentiel de la main-d’œuvre féminine. Toutefois, les politiques en matière d’éducation préscolaire et de garde à l’enfance au Canada sont hésitantes, le Canada investissant beaucoup moins que d’autres économies avancées dans ce domaine.

Le mémoire de l’ACPSGE contient les recommandations suivantes:

  1. Remplacer le plan actuel d’allocation de fonds sur onze ans par un plan qui permettrait aux gouvernements de bâtir un système universel et inclusif de services de garde de qualité à prix abordable pour tous les enfants et toutes les familles du Canada. Pour l’exercice financier de 2018-2019, nous recommandons au gouvernement fédéral d’allouer 1 milliard de dollars dont la majorité serait transférée aux gouvernements provinciaux et territoriaux et aux communautés autochtones afin de commencer à bâtir un système d’éducation préscolaire et de garde à l’enfance.
  2. Nous demandons également avec insistance au gouvernement fédéral de travailler en collaboration avec ses partenaires provinciaux, territoriaux et autochtones et avec le milieu des services éducatifs et de garde à l’enfance à l’élaboration et la mise en œuvre de politiques publiques plus robustes telles que décrites dans notre cadre commun.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s