Le gouvernement fédéral annonce avoir conclu des accords sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants avec l’Île-du-Prince-Édouard et le Nouveau-Brunswick

Ces deux provinces ont conclu des ententes bilatérales avec le gouvernement fédéral dans le but d’étendre et d’améliorer leurs services éducatifs et de garde à l’enfance. En vertu de ces ententes, le Nouveau-Brunswick recevra 30 millions de dollars et l’Île-du-Prince-Édouard, 10,5 millions de dollars  pour un total de 40,5 millions de dollars sur trois ans.

« Cet engagement du gouvernement fédéral est une bonne première étape et nous nous réjouissons de voir que les deux provinces prévoient utiliser ces fonds pour régler à tout le moins un certain nombre de lacunes dans leurs réseaux de services de garde. Toutefois, au cours des prochaines années, nous ferons pression pour plus de financement et pour une meilleure politique-cadre afin de pouvoir mettre en place un système universel de services de garde au Canada », a dit Morna Ballantyne, directrice générale de l’Association canadienne pour la promotion des services de garde à l’enfance.

Mme Ballantyne a indiqué que les ententes s’étendent sur une période de trois ans, soit de 2017 à 2010. Elle a dit que l’ACPSGE collaborera étroitement avec les militants et militantes de la région de l’Atlantique pour surveiller de près la mise en œuvre des plans d’action provinciaux et déterminer d’autres mesures qui nécessitent l’appui du gouvernement fédéral.

« Nous sommes déçus de voir que les ententes fédérales-provinciales sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants ont été élaborées derrière des portes closes sans la participation des militantes et des personnes qui œuvrent dans le secteur des services de garde. Nous sommes déterminés à ce que la prochaine ronde de négociations soit plus inclusive, transparente et à l’écoute des besoins du milieu », d’ajouter Mme Ballantyne.

L’entente avec l’Île-du-Prince-Édouard promet une augmentation du nombre de places destinées aux nourrissons ainsi que des réponses aux besoins des parents affectés à des emplois saisonniers et des quarts de travail. Le gouvernement du Nouveau-Brunswick, qui a également annoncé une enveloppe financière additionnelle de 41 millions de dollars pour les services de garde, mettra l’accent sur la conversion d’au moins 300 garderies existantes en nouveaux centres de la petite enfance reconnus afin d’améliorer la qualité, de diminuer les frais de garde et de fournir des services de garde inclusifs.

Pour joindre les rangs grandissants de personnes qui appuient la campagne pour des services de garde, inscrivez-vous à www.servicesdegardeeducatifspourtous.ca.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s