L’organisation nationale de promotion et de défense des services de garde du Canada félicite le gouvernement de l’Alberta pour son investissement dans les services de garde à l’enfance

Le gouvernement néodémocrate de l’Alberta a annoncé aujourd’hui qu’il investira dix millions de dollars dans la création de mille nouvelles places en garderie qui seront fournies par dix-huit nouveaux centres d’éducation préscolaire et de garde à l’enfance. Pour les parents qui utiliseront ces centres, les frais de garde quotidiens seront plafonnés à 25 dollars.

« Dans sa plateforme électorale, le NPD de l’Alberta avait promis de faire des services de garde une priorité. C’est emballant de voir que malgré un contexte fiscal difficile, le gouvernement ait décidé d’investir des fonds publics pour créer plus de services de garde, ce dont les familles ont tellement besoin », a dit Morna Ballantine, directrice générale de l’Association canadienne pour la promotion des services de garde l’enfance.

« Nous sommes particulièrement heureuses de constater que ces nouvelles places seront réservées au seul secteur à but non lucratif; que les services seront gérés publiquement au lieu de laisser le soin au “marché des services de garde” de déterminer où s’installeront les prochains centres; et que les centres disposeront d’un budget de fonctionnement de base afin de maintenir les tarifs plus abordables pour les parents », d’ajouter madame Ballantyne.

L’ACPSGE a souligné que la crise des services de garde au Canada ne pourra se résorber que si le gouvernement fédéral accorde un soutien financier substantiel aux provinces, aux territoires et aux communautés autochtones.  Le gouvernement fédéral doit également assumer un rôle de leadership dans l’élaboration, de concert avec les autres ordres de gouvernement, d’une politique-cadre qui permettra de créer et de soutenir des services de garde abordables et de qualité pour toutes les familles qui en ont besoin.

« On ne peut pas s’attendre à ce que les provinces, les territoires et les communautés autochtones règlent ce problème pancanadien sans l’aide du fédéral. C’est pour cette raison que nous demandons un engagement financier à long terme de la part du gouvernement fédéral dans le budget de 2017 », a dit madame Ballantyne.

L’ACPSGE a réitéré sa position selon laquelle le cadre national en matière d’éducation préscolaire et de garde à l’enfance promis par le gouvernement fédéral doit jeter les bases pour la construction d’un système complet et intégré plutôt que de réseaux de services bigarrés et insuffisants comme actuellement qui n’arrivent pas à répondre aux besoins des enfants et des familles ni à ceux de la croissance économique du pays.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s