Résumé de l’assemblée générale annuelle de 2016 de l’ACPSGE

L’ACPSGE souhaite la bienvenue aux nouveaux membres de son conseil d’administration
L’ACPSGE accueille trois nouveaux membres à son conseil d’administration : Brianne Goertzen, Gilary Massa Machado et Carissa Taylor. Ces trois jeunes femmes apportent au leadership du mouvement des services de garde du Canada fraîcheur et jeunesse. Brianne est une jeune mère, militante étudiante et commissaire dans la division scolaire River East Transcona au Manitoba.   Militante établie à Toronto et nouvelle maman, Gilary est une fière Afro-latino-musulmane, engagée à créer des espaces afin que les personnes marginalisées puissent lutter sur leur propre terrain pour l’égalité et la justice sociale.   Carissa Taylor étudie à l’Université Brock en Ontario. Elle est présidente du Caucus national des étudiants des cycles supérieurs de la Fédération canadienne des étudiantes et des étudiants.

 
Le conseil d’administration dépose son rapport annuel à l’assemblée générale
Le conseil d’administration de l’ACPSGE a déposé à son assemblée générale annuelle tenue par téléconférence le 27 octobre dernier son rapport annuel de 2015-2016 ainsi que ses états financiers, et a confirmé la composition du conseil d’administration.

L’assemblée générale a commencé par une excellente présentation sur la situation des services de garde au Québec de Marie-Claude Lemieux, directrice des affaires publiques à l’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE).

Marie-Claude Lemieux a expliqué qu’au cours de la dernière décennie, les CPE du Québec ont fait l’objet de plus de 500 millions de dollars en compressions financières alors que le réseau des garderies commerciales, financées par les crédits d’impôt, se développe allègrement.   Les nouvelles politiques gouvernementales ont fait en sorte que de 2003 à 2016 le secteur commercial a presque quadruplé de taille, passant de 26 360 à 103 319 places. L’AQCPE souligne que les orientations politiques du gouvernement libéral au Québec inviteront inévitablement les grandes chaines de garderies commerciales à s’établir dans la province en leur ouvrant un marché subventionné par des crédits d’impôt. Selon les indicateurs, la qualité des soins et des services dans le secteur à but lucratif soulève de véritables inquiétudes; une incidence élevée de plaintes contre les garderies commerciales subventionnées et non subventionnées étant du nombre.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s