Le discours du Trône de l’Ontario annonce 100 000 nouvelles places en garderie; OCBCC réclame des mesures pour assurer l’abordabilité des services et des conditions de travail décentes.

Aujourd’hui, dans le discours du Trône, le gouvernement de l’Ontario s’est engagé à créer 100 000 nouvelles places en garderie pour les enfants âgés de zéro à quatre ans. Cette mesure aurait pour effet de doubler le nombre actuel de places en service de garde et de répondre aux besoins de 40 p. cent des enfants de l’Ontario. Malheureusement, l’annonce ne règle pas la question de l’abordabilité des services. La Coalition ontarienne pour de meilleurs services éducatifs à l’enfance (OCBCC) demande avec instance que le nouveau financement soit réservé aux secteurs public et à but non lucratif afin d’assurer la qualité des services et des conditions de travail décentes pour les éducatrices et les éducateurs. La Coalition demande également au gouvernement de l’Ontario de travailler en collaboration avec le gouvernement fédéral à la création d’un système universel de services de garde de qualité pour l’ensemble du Canada.

« L’annonce d’aujourd’hui est une très bonne nouvelle pour les familles de l’Ontario. Le discours du Trône fait des services de garde la principale priorité du gouvernement. Cette mesure et la nomination récente d’une ministre associée de l’Éducation (petite enfance et garde d’enfants) indiquent, nous l’espérons, un intérêt renouvelé de la part du gouvernement pour l’éducation préscolaire et la garde d’enfants », a dit Carolyn Ferns, coordonnatrice des politiques publiques pour la Coalition.

« Par ailleurs, nous savons qu’il reste beaucoup de travail à faire en matière de politiques. L’engagement d’aujourd’hui est important, mais pour en tirer le meilleur parti, il faut un plan qui règlera la question de l’abordabilité des services et des conditions de travail des éducatrices. Cette annonce ne s’attaque pas directement au problème de l’abordabilité », insiste Mme Ferns.

La pétition de l’OCBCC qui sera déposée à l’Assemblée législative de l’Ontario demande au gouvernement de « mettre en œuvre un processus transparent d’élaboration de politique en vue de créer un système universel d’éducation préscolaire et de garde d’enfants qui permettrait à toutes les familles d’avoir accès à des services de garde de qualité; et de s’engager publiquement à assumer, en collaboration avec le gouvernement fédéral, le leadership de l’élaboration d’un plan national en matière de services de garde qui repose sur les principes d’universalité, de qualité élevée, de complémentarité et de diversité.

L’OCBCC insiste aussi sur l’importance de réserver le nouveau financement pour la création des nouvelles places aux secteurs public et à but non lucratif afin d’assurer la reddition de comptes, la qualité des services et des conditions de travail décentes pour les éducatrices et les éducateurs.

Pour lire le communiqué de presse en entier, cliquez ici.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s