Lettre ouverte au premier ministre et à tous les premiers et premières ministres

En cette Journée internationale de la femme, l’ACPSGE demande aux gouvernements de faire preuve de leadership pour que les conditions relatives aux services de garde et d’éducation de la petite enfance au Canada soient adaptées au 21e siècle.

Des services de garde abordables, de qualité et universels sont, depuis longtemps, un enjeu fondamental de l’égalité des femmes. L’absence de progrès dans ce domaine est illogique, tant sur le plan économique que social, et va à l’encontre des engagements du Canada aux termes de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDAW).

Nous demandons instamment à nos dirigeantes et dirigeants politiques de collaborer à l’élaboration d’une politique en matière de garde et d’éducation de la petite enfance en tenant compte des normes et des conventions traditionnelles qui font partie intégrante du fédéralisme canadien, dans les meilleurs intérêts des femmes, des familles, des enfants et de l’ensemble de la population canadienne. Reconnaissons le 8 mars 2013, Journée internationale de la femme, comme le bon moment pour aller de l’avant.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s